La fin de l'année scolaire (oui, je sais c'est les grandes vacances... mais le pique nique reste d'actualité, non ? Il faut bien que je replace l'histoire dans son contexte si on veut y comprendre quelque chose !)...

Donc... La fin de l'année scolaire, disais-je, a été l'occasion, pour Mademoiselle, de vadrouiller avec sa classe (et surtout, sans papa et maman) pour rencontrer d'autres élèves à l'occasion de journées USEP, rencontres en chanson, bref... ne pas travailler, quoi !

Et surtout, "pi'niquer" comme dirait ma chère tête blonde !

Oui, certes, tout ça c'est bien joli :

. Le pique-nique : OK

. Le goûter : OK

. Les affaires de rechange, casquette et parka (au cas où...) : OK

. Le sac à dos pour mettre tout le barda : euh... Joker !

Sac de sport, sac à langer, sac de voyage, sac à goûter, sac de randonnée, sac à main, valise euh, etc. Des petits, des moyens, des grands : des sacs, j'en ai de toutes les tailles et de toutes les formes - à faire râler Monsieur, d'ailleurs !

Mais un sac à dos adapté à la taille de Mademoiselle : nada, rien, le Sahel !!!

J'ai eu beau retourner toute la maison - ce ne fut pas une partie de plaisir - impossible de mettre la main sur un sac à dos taille 3 ans. Et ce, la veille du pique-nique en question. Du coup, inutile de penser à faire les boutiques (à 20 heures, c'est mort !) ou même commander sur Internet, car la livraison en 24 heures Chrono, je connais, mais la livraison en une heure tapante, ben...

Et c'est donc en voyant partir Mademoiselle avec mon mini-sac à dos Oxbow que j'ai décidé de lui fabriquer le contenant original et nécessaire pour le pique-nique.

Tissu sac à dosJe dis "original" et "nécessaire" car, tant qu'à  préparer un kit de survie du pique-nique, autant qu'il soit adapté aux goûts et surtout à l'art de vivre de Mademoiselle - qui mange ses chips avec son Kiri à midi et laisse son sandwich pour le goûter... jusque là, me direz-vous, rien de choquant, finalement !

D'où l'idée de la nappe enduite (ben oui, un coup d'éponge, c'est nettoyé et les coulures de l'abricot misérablement écrasé au fond du sac, miraculeusement envolées !) Vichy bleu à carreau choisi par Mademoiselle - sur les conseils avisés de sa maman, un sac à surgelés récupéré pour faire office de "glacière" et,

Diantre, une Kitty bleue avec une fleur sur laquelle Mademoiselle a immédiatement flashé (on est une fille ou on ne l'est pas !) et qui s'accorde à merveille avec le tissu ! Trop fort !

Un petit tuto gratuit du net ici

Je précise qu'il faut rajouter les surplus de couture non compris dans les mesures du tuto...

Molletonage bretellesEtape  1 : les bretelles

Tout d'abord, le molletonnage des bretelles...

Je n'ai pas plié le molleton en deux, je n'ai fait qu'une épaisseur pour éviter d'avoir les bretelles de Bibendum.

BretellesCe qui donne...

Deux belles bretelles bien confortables !

Ca c'est fait.

Poche avant 1

Poche avant 2Etape 2 : la poche avant

Oui, tant qu'à faire, j'ai essayé de faire correspondre les carrés Vichy (enfin, tout du moins sur la fermeture éclair)

Sans précision de couture, j'ai pris le parti de laisser la fermeture éclair apparente - parce que c'est plus commode aussi !

Sac à dos 2Etape 3 : Appliquer la poche sur la face avant.

?????!!!!!!

Comment vais-je faire pour faire une couture intérieure ?

Pour la base de la poche, pas de souci, je gère...

Pour les côtés, ça se complique. Mais à grand renfort d'épingles, de bâti et de force de caractère, je suis parvenue à placer la poche droite et en alignement avec les carreaux de la face avant du sac.

Sac à dos 3Et c'est là que ça se complique : il va s'agir de faire la dernière couture à travers la fermeture éclair ouverte...

 

 

 

Sac à dos 4Je m'y suis reprise à trois fois, j'ai décousu les plis malencontreux (même s'il en reste un tout petit sur le coté gauche - bon, il se voit à peine, mais moi, je le sais !) et j'ai fini par surmonter l'épreuve de la poche avant...

 

 

 

 

 

Etape 4 : le montage des bords du sac

Ben, c'est fait, mais j'ai pas pris de photos... Ce sera pour la prochaine fois ! Et pourtant, c'est dommage parce que j'avoue que je ne suis pas peu fière de mon travail...

"Et le sac surgelés ?" me direz-vous... et vous n'auriez pas tort ! oui, le sac surgelés, à quoi sert-il ?

Et bien, c'est là que j'ai tenté une petite adaptation du tuto initial en intégrant, dans les parois du sac à dos proprement dit, les feuilles de sac surgelés pour un effet "maintien au froid".

Sac à dos 5Pour exemple, la feuille découpée au mesure de la face avant du sac : coincée entre deux épaisseurs de tissu de la face avant, elle assurera une meilleure conservation du froid frais dans le sac - car, c'est bien la fonction première de ce sac : c'est pour le pique-nique.... Enfin, j'espère !

Pour intégrer le sac surgelés au sac à dos, j'ai donc coupé, dans le tissu :

5 fois le gabarit de la face avant/dos (deux pour l'avant et trois pour le dos, puisqu'il y a le molletonnage)

2 fois les rectangles 7 x 45 cm et 5 x 45 cm (qui serviront à encadrer la fermeture éclair du sac à dos)

2 fois le rectangle 6 x 61 cm (qui correspond au fond du sac)

Et dans le sac surgelés :

2 fois le gabarit de la face avant/dos

1 fois les rectangles 7 x 45 cm et 5 x 45 cm

1 fois le rectangle 6 x 61 cm

Et cette petit astuce s'est révélée payante car mon sac a gagné en rigidité - en attendant de savoir s'il aura gagné en effet "maintien au froid".

Etape 5 : j'ai capitulé...

Plutôt que de bâcler le molletonnage du dos, j'ai préféré remettre à plus tard cette étape. D'autant plus que j'envisage de réaliser des bretelles adaptables - histoire de donner à Mademoiselle l'occasion de parader avec son sac à dos pendant un certain nombre de piques-niques.